lundi 14 août 2017

Homélie de Mgr Ébacher à la messe d'accueil des canoëistes autochtones et jésuites



Pagayeurs et pagayeuses


Nous sommes heureux de vous accueillir dans cette rencontre qui se situe dans votre grand pèlerinage de trois semaines sous le signe de la réconciliation. Welcome pilgrims! You have undertaken a trying journey of reconciliation and healing. We join you in this celebration of unity and prayer. Votre entreprise se veut non seulement un écho, mais une réponse concrète, à l’appel à agir lancé par la Commission de vérité et réconciliation.


Un membre de cette commission nationale a déclaré : « La réconciliation, c’est une question de formation et de maintien de relations respectueuses. Il n’y a pas de raccourci. » Votre démarche est éducative pour nous qui vous accueillons. Vous mettez sous nos yeux une façon de se former, de s’éduquer à des relations respectueuses et confiantes dans le dialogue, le respect et même l’amitié. Votre pèlerinage se présente comme un pas dans ce cheminement vers une compréhension mutuelle habitée par la valorisation de l’autre et de ses richesses culturelles et spirituelles.




Les Paroles bibliques que nous venons d’écouter nous invitent à creuser en nous-mêmes pour découvrir la source qui y jaillit et nous pousse à l’accueil, au pardon, à la réconciliation. C’est l’Esprit de Dieu.


L’Esprit divin, s’il est accueilli, transforme les cœurs, les inonde de l’amour de Dieu qui comme un puissant tsunami renverse les haines et les mépris. Il rend capable d’aimer avec bonté, tendresse, patience. Cet Esprit est comme le Souffle, le vent divin qui nous fait expérimenter une tendresse immense. Et nous devenons capables de tendresse pour les autres. Il est alors possible de communiquer d’une façon créative, d’échanger nos peines, nos blessures, nos espoirs, nos joies. Ce souffle intérieur nous fait dépasser les dialogues de sourds qui détruisent au lien de bâtir la solidarité.


Your pilgrimage is an endeavour, in fact an invitation to experience actions, often very small, that bring us closer to each other, make us more human. You are a small community of persons of different language, culture, sensitivities, religion, and you show us that we must put our gifts and varied talents at the service of all, in unity and cohesion. Il faut ensemble détruire les murs et bâtir des ponts avec patience et toujours avec foi en l’autre.


Votre entreprise semble bien petite, face aux énormes défis mis en lumière par la Commission nationale de vérité et réconciliation! Elle est comme une toute petite graine semée dans notre monde, mais qui annonce le bon fruit d’une humanité réconciliée et pacifiée. Elle est comme une pincée de levain enfouie dans la mémoire de nos cœurs pour les transformer en relations pacifiées. Oui, votre pèlerinage est ce petit grain, ce levain. Petit mais porteur d’une grande espérance. Votre pèlerinage nous indique un chemin de libération de nos cœurs de tout racisme, haine et mépris.


Notre foi chrétienne nous assure que Jésus est mort « pour réunir dans l'unité les enfants de Dieu qui sont dispersés. » Et aujourd’hui, nous sommes invités à œuvrer à ce tissage quotidien d’une humanité réconciliée, libérée de ce qui pollue les cœurs, les relations humaines, les groupes. Durant cette eucharistie, portons ces intentions dans nos prières. Amen.

† Roger Ébacher

Archevêque émérite de Gatineau

Gatineau, le 9 août 2017

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire